APSADiodurum
Association pour la Promotion du Site Archéologique de Diodurum

Agglomération Gallo-romaine de Diodurum
Ferme cistercienne d'Ithe

APSADiodurum : Association pour la promotion du site archéologique de Diodurum

C’est en 2003, à l’initiative de la commune de Jouars-Pontchartrain, avec le concours des communes de Bazoches-sur-Guyonne et Neauphle-le-Château, qu’a été fondée l’association. Neuf communes en font aujourd’hui partie (Bazoches-sur-Guyonne, Jouars-Pontchartrain, Méré, Mesnuls, Montfort-l’Amaury, Neauphle-le-Château, Neauphle le Vieux, Saint-Rémy-l’Honoré, Tremblay-sur-Mauldre, ). 

Plusieurs associations ou sociétés archéologiques et historiques locales sont également adhérentes : l’ADRACHME (Association de Recherches Archéologiques et de conservation historique du Canton de Montfort l'Amaury et son Environnement http://adrachme.wifeo.com), la SHARY (Société Historique et Archéologique de Rambouillet et de l’Yveline), l’ASDM (Association de Sauvegarde des Mesnuls), le Comité de Sauvegarde de Maurepas-village, la Vallée aux Chevaux et Les Amis de Maurepas. L’association regroupe également une centaine de particuliers adhérents et personnes morales.
 
L’APSADiodurum associe à son projet l’Etat (DRAC, Service Régional de l’Archéologie d’Ile-de-France), l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), le SADY (Service Archéologique Départemental des Yvelines) ainsi que l’Ecole d'Architecture de Versailles, le Lycée Viollet-le-Duc de Villiers-Saint-Frédéric, le Groupement REMPART Ile-de-France et l'Université Paris I Panthéon/Sorbonne puisque le site est chantier-école en archéologie. Depuis 2007 l’ApsaDiodurum a lancé une souscription nationale pour la restauration de la chapelle du XVIIIe siècle, par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine.

Son projet a pour objectif le développement d’un pôle du patrimoine à l’intention du public. La restauration d’une partie des bâtiments de la ferme d'Ithe permettrait de créer un Centre de conservation et d’Etude du patrimoine archéologique et monumental du site antique et médiéval et de son terroir environnant, afin d'accueillir et de faire vivre les collections archéologiques et l'histoire locale.
L’ApsaDiodurum loue donc depuis 2003 la « Ferme d’Ithe » (parcelles correspondant aux ruines actuelles et ses terrains adjacents) par bail emphytéotique trentenaire passé avec le propriétaire.
 
Le travail engagé s’attache à étudier les vestiges architecturaux de la ferme cistercienne et à mener, dans le cadre d’une fouille programmée, une reconnaissance du potentiel archéologique conservé dans le sous-sol de cette partie de l'agglomération antique.
Par ailleurs, une première tranche de restauration menée en collaboration avec le Groupement REMPART-Ile-de-France initie le sauvetage du site par le biais de la restitution de la chapelle du XVIIIe siècle reconstruite à l’emplacement de la chapelle cistercienne.

 
 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement